Visite guidée du Plateau du Kirchberg (Luxembourg)

Salut à tous,

Il est Dimanche matin, 8h05. Je vous propose une ballade en RockWheel GR12 sur le plateau du Kirchberg à Luxembourg.

Présentation

Kirchberg (Kierchbierg en luxembourgeois) est l’un des 24 quartiers de Luxembourg-ville.
Constitué d’un plateau situé dans la partie nord-est de la ville, il est aujourd’hui le cœur de la place bancaire et financière internationale que le pays constitue.

Il est relié au centre-ville par le pont Grande-Duchesse Charlotte (appelé plus communément pont rouge, de la couleur de l’anti-rouille qui recouvre le pont depuis sa construction) qui enjambe la vallée de la rivière Alzette.

Kirchberg

Histoire

Dans les années 1960, le plateau du Kirchberg a accueilli en premier lieu les bâtiments des institutions européennes installées au Luxembourg : Cour de justice des Communautés européennes, Cour des comptes européenne, Secrétariat général du Parlement européen, Banque européenne d’investissement (BEI), École européenne, Eurostat, etc.

Depuis la fin des années 1980, sous la houlette du Fonds d’urbanisation et d’aménagement du Plateau de Kirchberg et porté par un secteur bancaire dynamique, le quartier a connu un nouvel essor et s’est ouvert à de nouvelles activités. Il est devenu aujourd’hui un quartier résidentiel, culturel (avec la Salle Philharmonique ainsi que le Musée d’art moderne grand-duc Jean — dit Mudam — dessiné par Ieoh Ming Pei) mais aussi et surtout institutionnel et d’affaires (institutions européennes, banques, institutions financières et assurances y siégeant sont très nombreuses).

Le Kirchberg est également un quartier de loisirs. Des salles multisport et une piscine olympique (le tout regroupé sous le nom de La Coque) font de ce complexe sportif le plus grand et important du pays. Utopolis est un multiplexe composé de 10 salles et fut le premier multiplexe en Europe à avoir équipé la totalité de ses écrans avec les standards de la projection numérique. Un centre commercial du groupe Auchan, situé au cœur du quartier, est l’un des plus grands du pays.

Le Kirchberg est aussi un modèle concernant l’urbanisme et l’architecture ainsi que pour l’art. On y trouve notamment le Mudam (un musée d’Art moderne ouvert en 2006) ainsi qu’un auditorium philharmonique.

Le parcours en RockWheel à l’est du Kirchberg


20150430034540-19057-profile
Profil de dénivelé vectoriel (SVG) du parcours. On remarque une pointe de vitesse dans une montée raide
GPS_track_map-3
La carte du parcours. Distance 6.3 km. Durée : 30 min. Vitesse moyenne 13.2 kph.

 


Les éléments du parcours

Parc-Klose-Groendchen

Parc-Klose-Groendchen
Parc Klose-Groendchen

Le parcours débute par un petit tour de chauffe dans la parc. Forts dénivelés et terrain cahotique constituent l’essentiel de la difficulté.

L’arboretum du Kirchberg s’étend à travers les trois parcs publics du plateau de Kirchberg, à savoir le parc Réimerwee, situé entre la rue Coudenhove-Kalergi et le boulevard Konrad Adenauer, le parc Klosegroendchen dans le vallon du même nom du côté de Neudorf et le parc Central entre le Centre sportif, l’École Européenne et le Campus de l’Université du Luxembourg. Cette collection scientifique d’arbres et arbustes d’Europe compte entre-temps plus de 400 espèces et variétés différentes, représentant 117 genres et 58 familles.

Chantier du rond-point Serra et extension BGL-BNP-Paribas

bnp-paribas

Photo du projet une fois terminé.

 Avenue John F. Kennedy

  • State Street
  • Cinéma Utopolis

La Statue du Banquier

Du haut de ses 8 mètres, « Le Grand Banquier » fut créé en 2002 par un groupe d’artistes allemands « inges idee » (Hans Hemmert, Axel Lieber, Thomas A.Schmidt et Georg Zey); il symbolise la culture « corporate » où profit, progrès et optimisation sont la clé.

Se dressant devant la Banque Deka, ce gigantesque bonhomme à l’attaché-case est l’une des oeuvres d’art la plus remarquée par les visiteurs à Kirchberg.

assemblage

 

 

 

 

 

La Fleur Qui Marche

Reproduction de la célebre sculpture de Fernand Léger, 1952.

3646TheWalkingFlowe

 

 

 

 

 

 

 

 Le rond-point Serra

Etrange oeuvre d’Art érigée au milieu du rond-point Serra.

lr578-02

 

 

 

 

 

 

Votre Wheel ne s’allume plus (1)

Salut,

Petite expérience vécue dernièrement: ma Wheel ne s’allumait plus ! Pas de panique. Les wheels sont assez simples à réparer.

Symptôme

– le bouton d’allume semble fonctionner mécaniquement mais le Wheel ne réagit pas à l’allumage. Pas de LED, pas de Beep.

– le chargement de la batterie se fait correctement : charge terminée = chargeur au vert.

Cause possible

– Problème au niveau du bouton d’allumage.

– autre cause possible : voir ici

Recherche de panne

L’exemple ci-dessous est un RockWheel GR12, mon préféré.

IMG_5395 IMG_5394

Voici comment procéder.

D’abord, il faut ouvrir l’engin en dévissant les 10 vis situées sur les bords du cache en plastique noir. Pour découvrir les vis, il suffit de soulever les coins des protection en caoutchouc.

Important : le côté à ouvrir est celui où se trouve le bouton d’allumage et l’afficheur LED.

IMG_5398
Il y a 5 vis situées sur chaque bord latéral. Aucune vis ni en haut ni en bas du cache
IMG_5397
La protection caoutchouc qui recouvre le cache en plastique est collé, il faut le recourber pour faire apparaître les vis

IMG_5396

 

 

 

 

 

 

 

IMG_5406
10 vis (il m’en manque une )

Une fois le cache retiré, l’intérieur apparaît.IMG_5399

IMG_5400
L’intérieur photographié lorsque le wheel est debout. Tout en haut, en bleu, la batterie. Plus bas sur la droite, le buzzer responsable du beep qu’on entend à l’allumage. Puis tout en bas, le PCB, c’est à dire l’électronique qui pilote le Wheel.

Le problème est rapidement identifié.

IMG_5404
La soudure du câble rouge reliant le bouton d’allumage au PCB est défaite.

Pour s’assurer qu’il s’agit bien du problème, procéder comme suit :

– presser le bouton d’allumage en position allumé

– toucher le bout du cable rouge sur la panne du bouton d’allumage où il devrait être soudé. Si le Beep d’allumage retentit, c’est que le bouton d’allumage fonctionne toujours. Il suffira de refaire la soudure et de protéger l’ensemble par du joint en silicon de salle de bains.

Attention : si le Wheel s’allume, déconnectez aussitôt le beep entendu! Car en fonction de sa position, le RockWheel risque de partir tout seul 🙂

Dans le cas où le RockWheel ne s’allumerait pas :

court circuiter le cable noir avec le cable rouge. Si le RockWheel s’allume, c’est que le bouton d’allumage est à remplacer.

Si le RockWheel ne s’allume toujours pas, il faut vérifier la connection des deux cables au PCB, voire chercher un problème du côté du PCB.

Dans on cas, j’ai été chanceux, il s’agissait juste de la soudure : le bouton d’allumage fonctionne !

Pistage GPS

Salut à tous !

Il est assez ludique d’enregistrer les parcours en Wheel à l’aide du GPS intégré dans un SmartPhone.

J’utilise « Trails« , Trails application de qualité, disponible sur l’AppStore et qui se base sur OpenStreeMap. L’application a l’avantage d’être très simple d’utilisation : elle se limite à l’essentiel. Et surtout : elle permet d’exporter le parcours en format universel « GPX« .

Le fichier de trace GPS au format GPX permet, par exemple, d’exploiter les données dans un logiciel de cartographie, par exemple l’excellent GPS Visualizer ou Google Earth.

** update: l’application devient payante au bout d’un certain temps. Cela n’est pas gênant compte tenu de la réactivité des développeurs. L’équipe répond toujours aux e-mails (ce qui est en général assez rare dans le cadre d’Apps « jetables » sur SmartPhones), et d’éventuels bugs sont corrigés rapidement. Les demandes d’évolution sont prises en compte.

Quelques features uniques à cette App :

  • enregistrment en « background » en mode économie (sans affichage, iPhone locké)
  • arrêt et reprise de l’enregistrment automatique (en fonction de la vitesse). lorsqu’on fait une pause (arrêt), l’app se met en veille et reprend l’enregistrment dès qu’on repart. Le réglage de la précision est aussi possible : si la précision du signal n’est pas suffisante, on n’enregistre pas les points.
  • exportation GPX et transfert via iCloud Drive ou e-mail, pour importation dans tout autre logiciel de visulatisation GPS (le GPX est un format standard et universel)
  • Importation GPX : pour pouvoir profiter des excellentes fonctions d’analyse de Trails, même avec un trace GPX enregistrée sur un autre appareil.
  • Affichage du « Average Speed while Moving« , c’est à dire que la vitesse moyenne n’est calculée que sur les parties en mouvements, les pauses sont éliminées du temps de parcours dans la calcul. Fonction qui manque : affichage du temps de parcours en mouvement. Seul le temps total est affiché. L’équipe a promis d’ajouter la fonctionnalité dans la prochaine version qui est déjà en cours de validation sur le store)
  • Publication pour partage sur le Web (lien envoyé par e-mail ou Twitter), ne nécessitant pas d’installer l’application.
  • fonction « trim » qui permet d’élager les parties inutiles du parcours, par exemple au début ou à la fin. Ainsi, on peut démarrer l’enregistrement même longtemps avant de partir (par ex. en hiver, l’iPhone dans le sac, le temps de mettre les gants, le casque, etc…) et arrêter même longtemps après l’arrivée (le temps de parquer le vélo, de courir s’abriter au chaud au sec en hiver); il suffit ensuite d’utiliser la fonction « trim » pour effacer les parties de piétinage et obtenir ainsi une trace parfaite et des statistiques justes.
  • Pilotage de l’enregistrment (Start, Stop) depuis le lock-screen de l’iPhone.
  • fonction resume : très utile si on a arrêté l’enregistrement et qu’on change d’avis (si on décide de prolonger une rando par ex.) : la fonction resume permet de continuer l’enregistrement, même d’un jour à l’autre.
  • Recherche automatique du meilleur signal (GPS, Wifi, GSM, autres capteurs), même en tâche de fond (background). Si le signal est perdu ou imprécis, il sera récupérer dès que possible sans intervention manuelle (l’enregistrement ne s’arrête pas)

 

Voici quelques exemples de ce que l’on peut faire avec un fichier GPX.

Rockwheel_2014-08-30
Trace GPS (GPX) chargée dans Google Earth et affichage du profile (dénivelé)
20150106020751-19057-profile
Tracé du profile de dénivelé dans GPS Visulaizer avec indications de distance et de vitesse
map_googleStreet
Tracé de carte Google Street Maps à partir d’un fichier GPS, en utilisant GPS Visualizer

 

Voici quelques screenshots de Trails.

IMG_3375 IMG_3376 IMG_3377 IMG_3378 IMG_3379

Attention aux arnaques

Bonjour à tous,

Le GotWay gagnant en popularité, il m’apparaît important de vous mettre en garde sur les arnaques pouvant se présenter sur internet, notamment sur des sites de vente en ligne. Ces sites et vendeurs peux scrupuleux portent préjudice à un excellent produit, le GotWay.

Voici quelques indices pouvant vous aider à flairer une arnaque.

Par avance, merci pour vos commentaires sur le sujet.

– prix : un GotWay original garanti 1 an est vendu autour de $600 USD (480€) en version 340 Wh, et il faut prévoir $185 USD (148€) de frais de port. Certains sites vous ventent des prix anormalement bas ($200) ou élevés (>1200€) : ce sont soit des contrafaçons, ou alors des site commerçants qui essayent de se lancer en proposant des « services », en plus de GotWays « modifiés » : garantie vendeur 2 ans, normes diverses et variées.

– batterie : peu de gens le savent, mais le GotWay existe avec 3 types de batterie. 170 Wh, 260 Wh, et 340 Wh.  Certains sites vendent des GotWays 170 Wh au prix de la version 340 Wh, or dans le GotWay, ce qui fait la différence, c’est justement la batterie ! Voir l’article « vérifier la batterie du GotWay »

– norme CE (ou autre) : le GotWay n’est pas conforme à la norme CE et le constructeur n’a pas l’intention de certifier ses produits pour le moment. Un vendeur gonflant ses prix sous prétexte de norme CE est un menteur.

– paiement par virement, en liquide ou par transfert de cash (Western Union) : un vendeur qui vous demande ce mode de paiement est vraisemblablement un arnaqueur. Préférez Un paiement par PayPal (frais à la charge du vendeur) offre une assurance de remboursement jusqu’à 180 jours après le paiement (en cas de non-livraison, ou produit endommagé). Préférez le virement bancaire si vous connaissez personnellement le vendeur et que vous lui faites confiance.

– traductions hasardeuses : traductions automatiques prouvant que le vendeur n’a aucune connaissance du produit.

– descriptions confuses : confusion entre RockWheel et GotWay qui sont des machines radicalement différentes. Copier/coller de descriptions d’autres produits (AirWheel)…

– Absence de CGV (conditions générales de vente) et mentions légales.

Batterie : entretien

Quelques conseils pour l’entretien des batteries Lithium-ion que l’on trouve dans nos GotWays et RockWheels.

Caractéristiques des batteries

Tout d’abord les points forts :

– Les batteries au Lithium n’ont quasiment pas d’effet mémoire. (L’effet mémoire est une usure prématurée de la batterie due à un mauvais entretien l’empêchant de se recharger à fond)

– Elles ne souffrent quasiment pas d’autodécharge si la batterie est stockée et non utilisée.

– Elles ont une excellente capacité de stockage dans un volume très réduit.

– Les batteries Lithium ont une durée de vie comprise entre 500 et 1000 cycles de recharge.

Les points faibles :

– Leur prix est élevé, il vous en coûtera une centaine d’euros pour le remplacement de votre batterie.

– Une tendance à se détériorer avec les fortes températures.

A savoir : la température optimale d’utilisation est comprise entre 20 et 25°C. Une utilisation à partir de 40°C peut vraiment endommager votre batterie. Et dans les cas extrêmes 75 – 80°C, il y a un sérieux risque d’explosion !

– Une détérioration de la batterie si elle est déchargée en dessous de 10%. Passé ce seuil, la batterie peut perdre jusqu’à 20% de sa capacité en une seule fois.

 

Conseils pour entretenir une batterie

Votre batterie ne se charge plus ? C’est irréversible! Pour éviter cela, et d’autres problèmes avec votre batterie, voici maintenant nos conseils pour bien entretenir sa batterie.

A l’achat : il est conseillé de recharger son appareil à fond, de l’utiliser jusqu’à ce qu’il ne reste que 10% de batterie et de le recharger à nouveau à 100%. Renouvelez cette opération pour les 3 ou 4 premiers rechargements, ce n’est qu’après cette période que votre batterie atteindra sa capacité de charge optimale.

Utilisation courante : favorisez une recharge ponctuelle de votre appareil, il n’est pas nécessaire de laisser la batterie de votre produit se décharger totalement pour le recharger (10 recharges de 10% reviennent à effectuer 1 cycle complet de recharge).

– Étalonnez votre batterie : l’étalonnage d’une batterie consiste à « recadrer » la charge de votre batterie, ce qui l’entretient. Pour cela il suffit de laisser votre appareil se décharger jusqu’à ce qu’il reste environ 10% de batterie, puis de le recharger jusqu’à 100% en une seule fois.

Il est conseillé d’effectuer cet « étalonnage » 1 à 2 fois par mois. C’est suffisant, mais attention à ce que votre batterie ne passe pas sous la barre des 10% de charge sous peine de l’endommager irrémédiablement.

Durant la charge de la batterie : l’idéal est de laisser l’appareil se recharger sans l’utiliser. Ce conseil n’est pas facile à appliquer, je vous l’accorde ! Il faudrait aussi éviter de laisser un appareil en charge trop longtemps (toute une nuit par exemple), l’idéal étant de débrancher le produit dès que sa batterie atteint les 100%.

Avec ces quelques conseils, vous mettez toutes les chances de votre côté pour assurer une longévité optimale à vos batteries. Plus de problèmes de batterie qui ne se charge plus, ou de batterie qui se décharge trop vite.

 

Enfin, en cas de changement de batterie, ne la jetez pas aux ordures ! Une batterie se recycle, et la plupart des supermarchés/magasins de bricolage et déchetteries les collectent. Les recycling centers de quartier disposent aussi d’une boîte à batteries.

Les virages

Ce post reprend quelques conseils pour les virages.

Au début de l’apprentissage, surtout lorsqu’on roule à très faible vitesse, il est assez difficile de rester en équilibre. Exactement comme sur un vélo.

Pour rester en équilibre, il suffit de tourner à droite et à gauche (slalom) pour maintenir artificiellement l’équilibre en utilisant ses hanches et ses abdos… et ses bras. Attention à ne pas se pencher sur le côté pour tourner; encore une fois, comme sur un vélo, on se penchera lorsqu’on prendra de la vitesse. Comme le précise Nikkie (commentaires), on peut faire des à-coups.

N’étant personnellement pas très bien coordonné, j’ai eu du mal à maîtriser les virages. La technique que j’ai découverte est la suivante.

Commencer par faire de grands tours, en rond ou en huit, à vitesse modérée mais pas trop lente. Le changement de direction s’opère naturellement sans effort particulier juste en regardant loin devant soi dans l’axe où on veut aller. Petit à petit, réduire le rayon du tour.

Pour accentuer les virages et faire des demi-tours, il suffit de tourner la tête dans la direction où on veut tourner et de se forcer à tourner les épaules dans le même axe; le reste suivra. Si on pense bien à amorcer le virage avec les épaules, c’est tout simple.

Le RockWheel est programmé pour s’incliner légèrement vers l’avant pour faciliter le virage et rendre le mouvement plus naturel. J’ai d’ailleurs remarqué qu’en pliant les genoux, on facilite le virage à faible vitesse.

Si vous avez d’autres conseils ou idées pour les virages –> commentaire.

Attention, Danger!

Il convient d’observer les consignes de sécurité indiquées sur le RockWheel (valable aussi pour plusieurs autres types de wheels, dont le gotway). Voir images  et vidéos ci-dessous.

warning_rockwheel
En particulier en cas d’accélération, ne *jamais* se pencher en avant, au risque d’aller au devant d’un grave accident! En tout cas tant qu’on ne connaît pas parfaitement les limites de sa machine.

Pour accélérer, en principe il faut incliner le Wheel vers l’avant en inclinant les pieds, mais le corps doit toujours rester droit, vertical, en équilibre.

Si vous ne respectez pas cette consigne de base, voilà ce qu’il se passera.
En cas d’accélération, le moteur va atteindre un point où il ne pourra pas accélérer plus fort et il ne pourra plus compenser votre déséquilibre vers l’avant. Le Wheel va d’abord beeper pour prévenir du danger et vous allez vous sentir basculer en avant, à pleine vitesse. La chute est déja engagée. Plus vous perdez l’équilibre vers l’avant, plus on approche du point où le wheel, moteur toujours à fond, se mettra en ‘tilt‘ : le moteur arrêtera de pousser et vous serez projeté en avant (plongeon) à pleine vitesse. Le tilt est une technique pour protéger le moteur en cas de surcharge.

Autant dire que l’atterrissage sera violent, et douloureux.

Si vous avez de la chance, vous aurez le temps de mettre vos mais en avant pour amortir la chute mais attendez-vous à des dégats aux mains, doigts, poignets, hanche, genoux, menton. J’écris ces ligne du service des urgences à l’hopital : je me suis cassé un doigt, plus d’autres dégâts.

Cela m’est arrivé, et je ne suis pas le seul, et de loin !

Conclusion : ne jamais se pencher en avant.


Petit update tout de même : les wheels récents (par ex. GotWay Msuper et GotWay MCM à partir de la v4) disposent d’une fonction dite de tilt-back qui, lorsque le système arrive proche de la limite, redresse les pédales ce qui vous fait mécaniquement ralentir.

Nouveau RockWheel en préparation

Bonjour à tous !

Il semble qu’un nouveau RockWheel soit en préparation. Voir la fiche technique et une photo exclusive ci-dessous.

Ce modèle est un 14″, la taille de roue entre les RockWheel existants 12″ et 16″. Les spécifications techniques sont plus réalistes sur le papier, mais probablement équivalente aux modèles existants. Et le moteur est plus silencieux.

Ce modèle est actuellement commercialisé en Chine et prévu d’être prêt pour l’export d’ici quelques semaines.

照片

IMG_1018

 

et une petite video.